Traitement des eaux usées

Le fleuve Saint-Laurent, de par son importance, joue un rôle primordial dans l’activité économique et récréotouristique du Québec. La région de Charlevoix en est un excellent exemple. L’assainissement des eaux usées domestiques et industrielles qui se déversent dans le fleuve représente donc un défi technique important.

La station d’épuration de La Malbaie est une réalisation collective dont la responsabilité financière et administrative incombe à la Ville. Sa mission est de protéger l’environnement et de contribuer à une meilleure qualité des eaux du fleuve Saint-Laurent.

La station d’épuration des eaux usées desservant la ville de La Malbaie dispose d’une chaîne de traitement complètement mécanisée.

Les eaux circulent d’abord à travers une chaîne de prétraitement (dégrillage et dessablage) pour ensuite être acheminées par des canaux vers deux décanteurs circulaires. Les eaux subissent ensuite un traitement physico-chimique.

Des produits chimiques coagulants sont injectés à l’entrée des décanteurs pour favoriser la séparation des matières organiques polluantes et leur accumulation au fond des bassins. De mai à octobre, les eaux s’écoulent à travers un canal muni de lampes à rayonnement ultraviolet, ce qui assure ainsi leur désinfection avant leur rejet au milieu récepteur.

 

Pressoir rotatif

Les boues produites par le traitement physico-chimique sont soutirées des décanteurs et pompées vers la chaîne de traitement des boues. Celles-ci sont d’abord concentrées dans un épaississeur pour être ensuite pompées vers un pressoir rotatif qui assure leur déshydratation. Cette chaîne de traitement permet de réduire de près de 20 fois le volume de boue final à éliminer. Les résidus de la chaîne de prétraitement et les boues déshydratées sont transportés dans un lieu d’enfouissement sanitaire pour leur disposition finale. La station comporte également deux systèmes de traitement des odeurs qui assurent le contrôle de la qualité de l’air à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment. Les eaux usées sont acheminées à la station d’épuration à travers un réseau de conduites d’interception de plusieurs kilomètres, incluant 13 postes de pompage.

 

Poste de pompage LM-2

Les postes de pompage se répartissent de la façon suivante sur le territoire desservi :

  • Secteur La Malbaie : 2 postes
  • Secteur Pointe-au-Pic : 2 postes
  • Secteur Rivière-Malbaie : 5 postes
  • Secteur Cap-à-l’Aigle : 4 postes

Le poste de pompage principal (LM-2) est situé sur le boulevard de Comporté. Il achemine à la station d’épuration toutes les eaux usées provenant de La Malbaie, Pointe-au-Pic et Rivière-Malbaie. Ce poste comporte deux systèmes de pompage distincts. Le système principal pompe les eaux résidentielles et est muni d’un trop-plein pour évacuer les eaux en période de fonte des neiges ou de forte pluie. Le second système pompe les eaux en provenance de l’hôpital dans une conduite séparée ne disposant pas de trop-plein, car aucun rejet n’est admis pour ce type d’effluent. Le suivi du fonctionnement des différents postes de pompage est assuré au moyen d’un système de télémétrie qui transmet les informations à la station d’épuration. La gestion et l’exploitation de la station sont assumées par la Ville de La Malbaie. L’exploitation des ouvrages est assurée par trois personnes spécialement formées pour cette tâche.

L’eau recouvre les trois quarts de la surface de notre planète sous forme d’océans, de fleuves, de rivières, de lacs et de glaciers.

Le Saint-Laurent est l’un des plus grands fleuves de la terre. Depuis les débuts de la colonie, c’est sur ses rives que nous avons bâti plusieurs de nos villes et de nos usines et c’est dans ses profondeurs que nous puisons l’eau dont nous avons besoin. Jusqu’à tout récemment, cette eau, une fois utilisée, était rejetée au fleuve chargée de déchets domestiques et industriels.

La province de Québec, comme un peu partout dans le monde, s’est dotée d’une conscience environnementale qui ne cesse de grandir. Dans cet esprit, les eaux usées de la région seront dorénavant acheminées dans des ouvrages d’assainissement avant d’être retournées au fleuve.

Dès 1988, les administrations municipales de quatre municipalités soient : Cap-à-l’Aigle, Pointe-au-Pic, La Malbaie et Rivière-Malbaie ont uni leurs efforts pour mettre en place le système d’assainissement des eaux usées. Car avant même de construire la station d’épuration, il a fallu raccorder les conduites d’égouts des municipalités et construire de nouvelles canalisations et stations de pompage pour intercepter les eaux usées et les acheminer jusqu’à la station.

La collaboration du ministère des Affaires municipales au chapitre du financement, et celle de la Société Québécoise d’assainissement des eaux au chapitre de la gestion et de l’expertise, ont été essentielles à la réalisation de ce projet d’envergure.

Trois ans après la signature du protocole d’entente de réalisation, la Ville de La Malbaie bénéficie d’un centre moderne conçu en prévision du développement de la région pour de nombreuses années.

Inaugurée en octobre 1998, la station d’épuration constitue une réalisation collective qui engage aussi bien la population actuelle que les générations futures, car elle correspond à une préoccupation vitale : la protection de l’environnement.

Approvisionnement en eau potable

à venir

Arrosage

L’arrosage des pelouses est autorisé entre 19h et minuit les jours suivants:

  • Pour les numéros civiques pairs : samedi et mardi
  • Pour les numéros civiques impairs: lundi et vendredi

Un permis d’arrosage temporaire peut être demandé pour une pelouse nouvellement ensemencée ou tourbée.

Pour obtenir un permis d’arrosage et pour avoir plus d’informations, il vous suffit de téléphoner au 418-665-3747.

Avis préventif d'ébullition d'eau

Un avis d’ébullition peut être diffusé à titre préventif par le responsable d’un réseau de distribution, s’il y a un risque de contamination en raison de travaux de réparation sur des conduites d’aqueduc.

Pour de plus amples informations, consultez le site du MAPAQ – ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec 

De l’eau préalablement bouillie pendant une minute ou de l’eau embouteillée doit être utilisée pour les usages suivants, et ce, jusqu’à la diffusion d’un avis contraire :

  • Boire et préparer des breuvages;
  • Préparer les biberons et les aliments pour bébés;
  • Laver et préparer des aliments mangés crus (fruits, légumes, etc.);
  • Apprêter des aliments qui ne requièrent pas de cuisson prolongée (soupes en conserve, desserts, etc.);
  • Fabriquer des glaçons;
  • Se brosser les dents et se rincer la bouche.

Jetez les glaçons (n’oubliez pas les réservoirs des réfrigérateurs), boissons et aliments préparés avec l’eau du robinet non bouillie à partir de la date indiquée sur cet avis.

 

  • Laver la vaisselle à l’eau chaude en vous assurant de bien l’assécher;
  • Laver des vêtements et prendre une douche ou un bain. En ce qui concerne les jeunes enfants, assurez- vous qu’ils n’avalent pas d’eau durant le bain ou lavez-les avec une débarbouillette.
  • Avisez votre clientèle que l’eau est impropre à la consommation.
  • Fermez les fontaines d’eau et affichez l’information aux endroits où de l’eau reste disponible.
  • Affichez une note à la vue du public.
  • Faire couler l’eau de tous les robinets d’eau froide quelques minutes. Suivre la même procédure pour les fontaines et abreuvoirs, s’il y a lieu;
  • Vider, laver et désinfecter les machines à glace;
  • Purger les robinets extérieurs;
  • Dans le cas d’un appareil de traitement de l’eau, vérifier les mesures à prendre auprès du fabricant.

Bilan annuel de la qualité de l'eau potable

La Ville de La Malbaie souhaite vous informer que le bilan de la qualité de l’eau potable a été fait pour l’année 2020 et ce tel que prévu et exigé en vertu de l’article 53.3 du Règlement sur la qualité de l’eau potable. Si vous désirez en prendre connaissance, vous pouvez en faire la demande à la réception de l’Hôtel de Ville.

Compteur d'eau

à venir

Programme d'économie de l'eau potable

  • Saviez-vous qu’il est possible de réduire de 25% le débit de vos robinets? Le brise-jet vous fournit un jet suffisant pour remplir un verre ou rincer une brosse à dents, tout en vous permettant de réaliser d’importantes économies d’eau.
  • Avant de démarrer le lave-vaisselle. Assurez-vous qu’il est au maximum de sa capacité de stockage.
  • Au lieu de faire couler l’eau à chaque fois que vous en voulez, remplissez plutôt un pichet d’eau du robinet, puis mettez-le au réfrigérateur. Votre eau sera encore plus froide, et vous vous débarrasserez de l’arrière-goût de chlore!
  • Réglez le niveau d’eau de votre machine à laver en fonction de la quantité de linge que vous y insérez. Si votre machine ne permet pas un tel réglage, ne faites que de grosses brassées.
  • Fermez le robinet quand vous vous rasez ou brossez les dents, vous économiserez ainsi plus de 8 litres d’eau à chaque fois. Par ce simple geste, vous réalisez des économies allant jusqu’à 6000 litres par année.
  • Vous considérez vos simples piles comme des déchets normaux? Sachez qu’elles contiennent du plomb et du mercure, et que d’autres nettoyeurs domestiques contiennent des poisons qui contaminent l’eau. Surveillez la tenue des sites spéciaux de récupération de D.D.D (Déchets domestiques dangereux) dans votre région.
  • Vous voulez faire bonne impression après un repas? Au lieu d’utiliser votre broyeur qui avale 4 litres d’eau à la minute, compostez plutôt vos déchets alimentaires. Vous allez ainsi créer un très bon engrais pour votre jardinage.
  • Pour éviter de perdre de l’eau par éclaboussement, ne remplissez pas votre piscine à moins de 15 centimètres du bord.
  • Vous pensez que le papier recyclé n’aide qu’à préserver les arbres? Le papier recyclé réduit de 35% la pollution de l’eau provenant de la fabrication du papier, sans compter que la production d’une tonne de papier nécessite plus de 26 500 litres d’eau!
  • Un boyau d’arrosage débite 1000 litres à l’heure, c’est-à-dire la quantité d’eau qu’une personne boit en 3 ans. Est-il nécessaire de vous rappeler que votre gazon n’a pas besoin d’eau tous les jours?
  • Votre toilette n’est pas une poubelle; n’y jetez donc pas vos ordures! Les produits d’entretien ménager, les peintures, les solvants, les pesticides et autres produits chimiques peuvent être très nocifs pour l’environnement,
  • Gaspiller l’eau potable, c’est jeter l’argent à l’eau. Un message de RÉSEAU environnement.
  • C’est par des gestes simples que nous pouvons vraiment réduire la consommation d’eau potable. Saviez-vous qu’un robinet classique débite environ 13.5 litres d’eau à la  minute? Alors, pendant que vous vous brossez les dents, il serait préférable de fermer le robinet! Par des gestes aussi simples, vous pouvez faire des économies d’eau allant jusqu’à plus de 6000 litres par année.
  • Dégelez-vous aliments congelés au réfrigérateur ou au micro-ondes plutôt que sous l’eau du robinet. Gaspiller l’eau potable, c’est jeter l’argent à l’eau. Un message de RÉSEAU environnement.
  • Réduisez votre utilisation de produits chimiques pour la pelouse et de produits toxiques pour le jardinage. Ces produits contamineront l’eau tôt ou tard et qui sait, peut-être même votre source municipale.
  • Tâchez de couvrir votre piscine d’une toile solaire. En plus de conserver la température de l’eau à un niveau respectable, vous préviendrez les pertes par évaporation et vous garderez votre piscine plus propre!
  • Saviez-vous que chaque jour, nous avons besoin de plus de 60 millions de m3 d’eau pour satisfaire nos besoins en électricité au Canada? Réduire votre consommation d’énergie, c’est aussi économiser l’eau.
  • Tâchez d’isoler vos tuyaux d’eau chaude; vous gaspillerez ainsi moins d’eau avant d’obtenir la température désirée. Un message de RÉSEAU environnement.
  • En période de sécheresse, il vaut mieux couper son gazon à 6 ou 7 centimètres (2 à 3 pouces), car une herbe un peu plus longue retient mieux l’eau. Vous pouvez également laisser l’herbe coupée sur la pelouse ce qui permettra au gazon de mieux résister à la sécheresse tout en servant de fertilisant!
  • Pour laver votre auto, laissez l’arrosoir de côté! Lavez-la plutôt en vous servant d’un sceau, d’eau et de savon. Utilisez ensuite un pistolet de distribution pour faire un dernier rinçage rapide. Vous pourrez ainsi réaliser des économies d’eau d’environ 300 litres!
  • Une fuite qui remplit une tasse en 10 minutes gaspillera 8000 litres d’eau par an. Pour savoir si votre toilette fuit. Déposez quelques gouttes de colorant dans le réservoir de la toilette et attendez 15 minutes. Si la couleur est parvenue dans votre cuve, c’est que votre réservoir fuit.
  • Vous possédez des poissons à la maison? Pensez de réutiliser l’eau de l’aquarium pour arroser les plantes. L’émulsion de poisson est riche en azote et en phosphore. Il se révèlera être un excellent engrais… peu coûteux!
  • Utilisez des détergents sans phosphate, car les phosphates favorisent la croissance des algues et réduisent la quantité d’oxygène dans nos lacs, marais et cours d’eau.
  • RÉSEAU environnement vous rappelle qu’au mois de juillet, la pelouse entre en dormance. Non seulement on ne doit par fertiliser pendant cette période, mais en plus on doit limiter l’arrosage. Rappelez-vous que 85% des problèmes relatifs aux aménagements paysagers se traduisent par un arrosage abusif.
  • Vous n’êtes pas sûr de savoir si votre pelouse a besoin d’arrosage? Utilisez alors un indicateur d’humidité dans le sol, en vente dans la plupart des détaillants de produits de jardinage.
  • Vous possédez des arrosoirs automatiques qui font le travail à votre place? C’est bien mais n’oubliez pas de les arrêter en cas de mauvais temps ou si on prévoit de la pluie.
  • Vous préparez des légumes pour le souper? Nettoyez-les à la brosse dans une cuvette plutôt que de laisser couler l’eau du robinet inutilement.
  • Économiser l’eau n’implique pas de réduire son mode de vie en se privant d’eau. Il suffit simplement de poser des petits gestes simples pour réduire le gaspillage.
  • Saviez-vous qu’il est généralement recommandé d’arroser le gazon seulement une fois par semaine, en détrempant bien le sol. De cette façon, les racines s’enfonceront plus profondément et votre gazon sera plus robuste.
  • Placez de la paille autour des arbres et des plantes pour les aider à retenir l’eau et ainsi réaliser d’importantes économies d’eau. En plus, cela permet de cacher la mauvaise herbe!
  • Lorsque vous faites la vaisselle à la main, évitez de laisser l’eau couler. Utilisez plutôt les deux bacs de l’évier, un pour laver, et l’autre pour rincer. Un bol rempli d’eau chaude peut aussi faire l’affaire pour le rinçage.
  • Vous avez les cheveux longs et vous passez de longues minutes à laver vos cheveux sous la douche? Certaines pommes de douche vous permettent de couper l’alimentation d’eau pendant que vous vous savonnez, tout en conservant la température de l’eau!
  • Recueillir l’eau de pluie dans un baril est un autre moyen efficace d’économiser l’eau. En effet, vous pouvez ensuite vous en servir pour arroser vos fleurs!
Close Search Window
X