Soucieuse de la sécurité de sa population, la Ville de La Malbaie s’est dotée d’un plan d’intervention en cas de sinistre. Ce plan d’intervention, qui est en constante évolution, permet de mieux orienter les différentes interventions lors d’un sinistre majeur.

Le plan d’intervention constitue un moyen efficace d’atténuation des risques pour ainsi préserver la vie et protéger les biens des citoyens lorsque survient une situation de sinistre. La structure de planification repose sur deux entités : le Conseil municipal et l’organisation municipale de sécurité civile qui comprend les employés de la ville ainsi que ses différents partenaires.

Parallèlement à cette organisation, la Ville de La Malbaie participe également à la table de coordination du Comité de mesures d’urgence régional, communément appelé le COMUR. Ce comité regroupe l’ensemble des intervenants de la MRC de Charlevoix-Est. Le COMUR est une table de concertation qui permet de mieux orienter les mesures de prévention et de planification de chacune des municipalités regroupées dans cet organisme. Il permet également de mieux coordonner les différents organismes pouvant être demandés lors d’un sinistre.

Informez-vous et apprenez aux membres de votre famille quoi faire en cas de séisme.

Convenez avec eux d’un lieu de rassemblement au cas où des membres de votre famille seraient séparés à la suite du séisme.

Déplacez les objets lourds au bas des étagères pour éviter qu’ils tombent sur quelqu’un.

Si votre domicile est équipé d’appareils au gaz naturel ou reliés à un réservoir de propane extérieur, assurez-vous que tout est solidement arrimé et que les conduites ne peuvent se briser.

PENDANT UN TREMBLEMENT DE TERRE

  • Restez dans le bâtiment. Ne vous précipitez pas dehors;
  • Éloignez-vous des fenêtres, des miroirs, des cloisons de verre, des bibliothèques en hauteur, des foyers et des appareils d’éclairage;
  • Abritez-vous sous un meuble solide et agrippez-vous-y. Sinon, collez-vous contre un mur et protégez-vous la tête et le cou avec vos bras;
  • Si vous êtes dans un lieu public encombré, essayez de vous réfugier dans un endroit pour éviter de vous faire piétiner;
  • Si vous êtes dehors, éloignez-vous des bâtiments, des lignes électriques et des autres structures qui peuvent s’écrouler, comme les panneaux-réclames;
  • Si vous êtes dans un véhicule, ne vous arrêtez pas sur un pont, une voie surélevée, sous un viaduc ou dans un tunnel. Garez votre voiture en bordure de la route, dans un endroit dégagé, et restez à l’intérieur.

 

APRÈS LE TREMBLEMENT DE TERRE

  • En cas de blessures, demandez du secours. Si vous êtes en mesure de le faire, administrez les premiers soins aux personnes blessées près de vous;
  • Si vous êtes à l’intérieur, vérifiez s’il y a un début d’incendie ou une fuite de gaz. En cas de doute, coupez l’électricité. S’il y a une fuite de gaz, fermez l’alimentation, n’allumez ni allumettes ni briquets, ouvrez les fenêtres et quittez les lieux;
  • Si vous quittez votre domicile, affichez dans un endroit bien visible un message indiquant où vous trouver;
  • Si vous quittez votre domicile, apporter avec vous articles essentiels et trousse d’urgence;
  • Ne prenez pas l’ascenseur;
  • Si vous êtes dehors, n’entrez pas dans votre domicile s’il est endommagé;
  • N’entrez pas non plus dans un bâtiment endommagé, même s’il vous inspire confiance.

Pour obtenir de plus amples informations, consultez le site du ministère de la Sécurité civile

Participer à la Grande Secousse du Québec : 

Saviez-vous que plus de 43 millions de personnes d’un peu partout dans le monde ont pris part à la Grande Secousse ? Participer à la Grande Secousse du Québec est une excellente façon pour votre famille ou votre organisation, d’être mieux préparée à survivre à un gros séisme et à vous en remettre rapidement.

Visitez le site de la Grande Secousse du Québec pour obtenir plus d’informations.

Les orages, les tempêtes d’hiver, les microrafales et les tornades se caractérisent par des vents violents qui peuvent causer des dégâts importants et même des décès. Voici ce que vous pouvez faire pour vous protéger.

SE PRÉPARER :

Ayez chez vous les articles essentiels pour vos besoins de première nécessité.

Coupez et ramassez régulièrement les branches d’arbres sur votre terrain. Si vous avez des arbres à proximité de fils électriques, communiquez avec Hydro-Québec.

EN CAS D’ALERTE DE VENTS VIOLENTS :

  • Suivez les messages d’alerte météo à la radio, à la télévision ou sur internet;
  • Remisez ou attachez solidement tout ce que le vent pourrait emporter, comme les meubles de jardin, le barbecue, les poubelles, les auvents ou l’abri temporaire pour l’auto.

 

LORS DE VENTS VIOLENTS :

Si vous êtes chez vous :

  • Réunissez les membres de votre famille en un lieu sûr, comme au sous-sol, et abritez-vous sous un meuble solide. Si votre domicile n’a pas de sous-sol, abritez-vous dans la salle de bain, un corridor, une garde-robe ou sous un meuble solide;
  • Éloignez-vous des portes et des fenêtres;
  • Évitez de prendre l’ascenseur si vous habitez un immeuble d’appartements;
  • Évacuez votre maison mobile, car elle pourrait être emportée par le vent.

Si vous êtes dehors :

  • Réfugiez-vous dans un bâtiment sûr dont le toit semble solide pour résister à la force du vent et au poids de la neige;
  • Si vous êtes dans un lieu découvert et qu’il n’y a pas d’abri à proximité, cherchez refuge sous un viaduc, dans un fossé ou un repli de terrain. Couchez-vous face contre sol et protégez votre tête avec vos mains;
  • Si votre auto est immobilisée sur la route durant une tempête de neige, ne sortez pas de votre véhicule. Entrouvrez une fenêtre lorsque vous faites tourner le moteur afin d’éviter l’intoxication au monoxyde de carbone.

 

LORSQUE LES VENTS FAIBLISSENT

  • Faites attention aux débris comme la tôle, le verre ou tout autre objet coupant;
  • Ne touchez pas aux fils électriques par terre ou qui pendent, car ils peuvent être sous tension. Communiquez avec Hydro-Québec.
  • N’entrez jamais dans un édifice endommagé par les vents;
  • Soyez attentif à la qualité de l’eau potable, surtout après des pluies abondantes. En cas de doute, renseignez-vous auprès de votre ville.

Pour obtenir de plus amples informations, consultez le site du ministère de la Sécurité publique.

Les inondations peuvent se produire en toute saison. Elles surviennent habituellement à la fonte des neiges et lors de fortes pluies. Certains dommages causés par l’eau peuvent être évités et limités par un clapet anti-refoulement. Il s’agit d’un dispositif qui empêche l’eau d’un branchement d’égout principal surchargé ou d’une fosse septique de refouler dans le sous-sol. Le clapet se ferme automatiquement lorsque l’eau d’égout refoule. Renseignez-vous auprès d’un spécialiste en plomberie.

À l’automne, nettoyez les gouttières, les drains et enlevez les feuilles qui pourraient s’y trouver. Si la bouche d’égout refoule, communiquez avec votre municipalité.

EN CAS D’ALERTE D’INONDATION :

  • Rangez en hauteur ou montez à l’étage supérieur les objets qui se trouvent au sous-sol ou au rez-de-chaussée;
  • Bouchez le drain du sous-sol;
  • Fermez le gaz et l’électricité. Si l’eau a commencé à monter, assurez-vous d’avoir les pieds sur une surface sèche et utilisez un bâton de bois pour couper le courant;
  • Suivez l’évolution de la situation à la radio, à la télévision ou sur internet;
  • Respectez les consignes de sécurité transmises.

 

PENDANT L’INONDATION :

  • Quittez votre domicile si le niveau d’eau vous y oblige ou si les autorités vous le demandent;
  • Emportez votre trousse d’urgence et vos biens essentiels;
  • Prévenez les autorités municipales du lieu où vous joindre si vous n’allez pas dans un centre de services aux sinistrés.

 

APRÈS QUE L’EAU S’EST RETIRÉE

  • Consultez un électricien avant de rebrancher le courant;
  • Consultez un spécialiste en chauffage avant de remettre en marche les appareils de chauffage;
  • Communiquez avec votre municipalité pour vous assurer que l’eau de l’aqueduc est potable. En cas de doute, faites-la bouillir cinq minutes. Si votre eau provient d’un puits, faites-la analyser avant de la consommer;
  • Dressez un inventaire des dommages à votre domicile, avec photos ou vidéo à l’appui. Informez-en votre municipalité et votre assureur;
  • Jetez tous les aliments et les médicaments qui ont été en contact avec l’eau;
  • Portez une attention à la présence de moisissures (odeur de moisi, de terre ou d’alcool, taches vertes ou noires au sol ou sur les murs) qui peuvent entraîner des problèmes de santé;
  • Nettoyez les pièces contaminées : retirez l’eau et jetez tous les matériaux absorbants comme le Placoplatre, la laine minérale, les tapis, le bois pressé, etc.;
  • Stérilisez à l’eau bouillante les articles de cuisine contaminés.

Pour les travaux de nettoyage ou de rénovation de grande envergure, faites appel à une entreprise spécialisée.

Pour obtenir de plus amples informations, consultez le site du ministère de la Sécurité civile.

Panne de courant en saison hivernale :

MISE EN GARDE

Ne jamais utiliser à l’intérieur des appareils conçus pour l’extérieur ou pour le camping comme les barbecues au charbon de bois ou au propane, les chaufferettes ou les poêles au propane. Ces appareils augmentent le risque d’incendie et dégagent du monoxyde de carbone, un gaz inodore et mortel.

Si vous utilisez une génératrice, suivez les instructions du fabricant et observez les règles de sécurité qui y sont mentionnées.

GARDER À VOTRE DOMICILE, DANS UN ENDROIT SÛR :

  • Radio à piles;
  • Lampe de poche;
  • Réchaud à fondue et le combustible recommandé;
  • Si vous possédez un poêle à bois ou un foyer, approvisionnez-vous en combustible;
  • Installez un avertisseur de monoxyde de carbone et assurez-vous régulièrement de son bon fonctionnement.

 

PENDANT LA PANNE :

  • Écoutez les nouvelles à l’aide d’une radio à piles;
  • Débranchez tous les appareils électriques et électroniques, sauf une lampe par étage, afin d’éviter une surtension des appareils au retour du courant;
  • N’ouvrez pas inutilement la porte du réfrigérateur ou du congélateur. Les aliments se conserveront ainsi durant 24 à 48 heures;
  • Sauf avis contraire de votre municipalité, laissez couler un filet d’eau et actionnez la chasse d’eau à quelques reprises dans la journée afin de prévenir le gel des tuyaux;
  • Si vous disposez d’un appareil de chauffage auxiliaire, allumez-le avant que votre domicile soit trop froid. Si vous devez raccorder au conduit de cheminée utilisé pour l’appareil de chauffage habituel, fermez-le avant d’effectuer le raccordement.

 

S’IL LA PANNE SE PROLONGE ET FAIT TROP FROID À L’INTÉRIEUR :

  • Quittez votre domicile. Si vous ne savez pas où aller, communiquez avec votre municipalité;
  • Apportez vos articles essentiels et votre trousse d’urgence;
  • Avant de partir, fermez l’entrée d’eau principale et vidangez la tuyauterie. Mettez de l’antigel dans les toilettes et les renvois d’évier et de lavabos;
  • Fermez l’interrupteur principal d’électricité.

 

QUAND L’ÉLECTRICITÉ REVIENT :

  • Assurez-vous que le chauffe-eau est rempli avant de rétablir le courant;
  • Rétablissez le courant électrique en ouvrant l’interrupteur principal;
  • Ouvrez l’entrée d’eau et les robinets pour laisser l’air s’échapper;
  • N’ouvrez pas vous-même le gaz; demandez à un spécialiste de le faire.

 

ATTENTION À L’INTOXICATION ALIMENTAIRE

  • Jetez les aliments périssables exposés à une température de plus de 4ºC pendant plus de deux heures.
  • Jetez les aliments qui présentent des signes de détérioration tels que des moisissures ou de mauvaises odeurs.
  • Ne recongelez jamais les aliments décongelés. Les aliments partiellement décongelés peuvent être remis au congélateur.

 

ASSURANCES :

La plupart des contrats d’assurance habitation prévoient une couverture en cas de perte des aliments gardés au congélateur. Communiquez avec votre agent ou votre courtier en assurances pour connaître les détails de la protection dans votre contrat. 

Pour obtenir de plus amples informations, consultez le site du ministère de la Sécurité civile.

Les commentaires sont fermés.

Close Search Window
X