Actualités, Affaires municipales, Développement économique|

La Malbaie, le 12 février 2024 – Après plusieurs mesures prises dans les derniers mois, telles que l’interdiction des établissements de résidence principale et une diminution du nombre de zones autorisées, la Ville de La Malbaie entreprend de nouvelles actions afin de resserrer l’encadrement des résidences de tourisme sur son territoire.

Lors de la séance du 12 février 2024, le conseil municipal a adopté un projet de règlement visant à contingenter le nombre de résidences de tourisme. À l’heure actuelle, on dénombre 159 résidences touristiques à La Malbaie. Un nombre qui a connu une forte croissance depuis 5 ans. À l’exception de quelques secteurs particuliers comme celui de Grand-Fonds, avec cette nouvelle mesure, moins d’une dizaine de nouvelles résidences de la sorte pourraient s’ajouter. Le projet de règlement prévoit également le retrait de l’usage dans cinq zones et l’interdiction complète des établissements de résidence principale sur l’ensemble du territoire. La Ville avait entrepris une première démarche au printemps 2023 avec l’interdiction de ce type d’établissement dans 193 zones. C’est donc 30 zones supplémentaires qui sont visées par cette interdiction.

« Cette orientation du conseil n’est pas sans lien avec le manque de logements qui affecte notre ville et la région. Il est important de prendre les décisions nécessaires pour contrer les facteurs ayant un impact direct sur la disponibilité du logement à La Malbaie. Il est aussi crucial de préserver l’industrie de l’hébergement traditionnel qui constitue un rouage significatif pour notre économie. » mentionne le maire, Michel Couturier.

Dans un autre ordre d’idée, au cours des derniers mois, la Ville de La Malbaie a travaillé de concert avec la MRC de Charlevoix-Est, le ministère de la Culture et des Communications et le propriétaire afin de trouver des solutions pour sauvegarder la Grange-Étable Bhérer, sise au 215 rue Saint-Raphaël. Toutefois, compte tenu de l’état de détérioration avancé du bâtiment, du fait que la grange n’a plus d’utilité particulière, de la notion d’assurabilité de l’immeuble, des coûts majeurs qu’une restauration impliquerait et du risque qu’elle représente, le comité de démolition de la municipalité a autorisé la démolition de celle-ci, lors d’une rencontre tenue le 17 janvier 2024.

Tel que le prévoit le Règlement relatif à la démolition d’immeubles #1365-23, toute personne peut demander au conseil municipal de réviser la décision du comité dans les 30 jours suivants la rencontre. Si d’ici le 15 février prochain aucune révision n’est demandée, la décision du comité sera soumise au conseil des maires de la MRC de Charlevoix-Est qui elle, possède un pouvoir de désaveu de 90 jours suite à l’expiration de ce délai. Ultimement, le ministère de la Culture et des Communications aura à se prononcer sur le dossier, puisqu’il pourrait s’interférer en vertu de la loi dans la décision du comité.

– 30 –

Source : Ville de La Malbaie

Information : Sara Tremblay, responsable des communications | 418‐665‐3747

Les commentaires sont fermés.

Close Search Window

Consentement aux fichiers témoins (cookies)

Ce site internet fait usage de cookies pour son bon fonctionnement et pour analyser votre interaction avec lui, dans le but de vous offrir une expérience personnalisée et améliorée. Nous n'utiliserons des cookies que si vous donnez votre consentement en cliquant sur "Tout accepter". Vous avez également la possibilité de gérer vos préférences en matière de cookies en accédant aux paramètres via le bouton "Personnaliser".

Personnalisation des fichiers témoins (cookies)

Nécessaires (obligatoire)
Analytiques
Publicitaires
Autres