Actualités, Vie communautaire|

La Malbaie, le 22 juillet 2021 – Les travaux débutés en 2020 afin de revamper le parc du quai Casgrain sont maintenant terminés. Ce parc, très achalandé, permet de se reposer, marcher, rouler et même de se rafraichir les pieds dans le fleuve. Un endroit à redécouvrir pour les citoyens et les visiteurs.

Suite à la nécessité de faire l’enrochement de la façade ouest au quai Casgrain, la direction de la Ville a décidé, du même coup, de redonner un air de jeunesse à ce parc. C’est donc en septembre 2020 qu’ont débuté les travaux à la structure pour se terminer en juin dernier avec la verdure.

Un nouveau belvédère et du mobilier en bois s’harmonisant aux aménagements du bord du fleuve ont été installés afin de profiter de la quiétude et de la vue des lieux. La surface du quai a également été refaite ainsi que les sentiers piétonniers.  L’éclairage a été complètement renouvelé et assure une douce ambiance maritime.

Un abreuvoir multifonctions a été installé pour les marcheurs et il dispose même d’un accès pour désaltérer les chiens. Des arbres, des plantes vivaces et quelques lilas ont été plantés le long de la piste cyclable et sont également intégrés dans nos différents aménagements dans le but de faire un lien avec le jardin des lilas et égayer les aires de pique-nique beaucoup plus nombreuses. Le projet avait initialement été évalué au montant de 500 000$ et se termine à moindre coût, totalisant moins de 275 000$. L’entièreté des travaux a été réalisée par l’équipe des infrastructures urbaines et de l’environnement; un grand merci à tous les employés qui ont mis à contribution et en commun leurs compétences !

Figure importante de ce parc, le bateau pirate est une œuvre sortie tout droit de l’imaginaire de la  regrettée Mélissa Deschênes en 2014 et 2017. Afin de témoigner de son travail et lui rendre hommage, une plaque commémorative trônera dorénavant près de ce dernier, qui divertit et s’inscrit dans l’imaginaire des enfants. Il verra d’ailleurs sa peinture restaurée au cours des prochaines semaines.

Dans son désir de faire une place plus importante à l’art visuel et suite à une collaboration avec le Musée de Charlevoix, on peut également apercevoir depuis quelques semaines, le « Poisson-Lune » réalisé dans le cadre du projet Covid’art. Avec ce projet, retenu parmi l’une des 9 propositions acceptées sur les 51 reçues dans un concours provincial d’œuvre d’art urbain, le Musée avait comme objectif d’encourager les artistes locaux.

Le but de ce concours des fonds de recherches scientifiques du Québec était de présenter le contexte pandémique dans lequel nous vivons actuellement, de façon plus vulgarisée, où l’art et la science se présentent côte à côte. En demandant aux artistes et aux scientifiques de travailler ensemble, pour y arriver, le Musée de Charlevoix a regroupé un collectif d’artistes de la région et un scientifique de profession : Jean-François Lettre, sculpteur et ébéniste, Pierre Bouchard, artiste-peintre, Jean Luc Dupuis, médecin et producteur de « Série Charlevoix » ainsi que Suzie Gagnon, musicienne et responsable de la postproduction et de la musique des films de cette même série. La sculpture choisie habite maintenant ce parc et celle-ci a une histoire à découvrir, se fondant tout naturellement dans le paysage, où résidents et touristes aiment passer de longues heures à admirer le fleuve et la nature qui les entourent.  Le Poisson-Lune permet également la projection de films, diaporama et autres projections directement sur l’œuvre en soirée.

Ces travaux et ceux effectués dans d’autres parcs de la ville au cours des dernières années s’inscrivent dans la vision du conseil municipal, qui tient à faire de La Malbaie un endroit où l’on retrouve le temps.

– 30 –

Source : Ville de La Malbaie

Information :
Sara Tremblay, responsable des communications et de la culture | 418‐665‐3747

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × trois =

Close Search Window
X