Accès rapides
Accueil > Vie municipale > Conseil de ville > Mot du maire

Mot du maire

Partager sur

Deux pôles d'intérêt : avantage ou inconvénient ?

La Malbaie occupe un territoire de 695 km2 pour une population de quelque 8 800 habitants. Or, les obligations financières liées à cet immense espace sont très importantes. L’entretien des routes municipales (145 km) exige à lui seul des sommes considérables. Il faut aussi assurer la sécurité, le traitement des eaux, la gestion du réseau d’eau potable, les loisirs et bien d’autres services. Une autre obligation nous apparaît de plus en plus importante en ces temps économiques difficiles : celle qui consiste à soutenir, ou du moins stimuler, les investissements afin de favoriser la création d’emploi. Faire les bons choix s’avère parfois très difficile, les besoins étant aussi importants que les ressources financières sont modestes.

Ainsi, les membres de votre conseil de ville ciblent deux secteurs de développement présentant un grand potentiel au plan économique : le secteur du Havre dans Pointe-au-Pic et le Centre-ville. Bien sûr, si notre territoire municipal était moins vaste, la nécessité de mettre simultanément en valeur deux pôles de développement ne se poserait pas. Or, ils sont complémentaires et l’un ne va pas sans l’autre. 

La villégiature a modelé notre histoire et le tourisme demeurera toujours un moteur économique important. Il est donc essentiel de soutenir ce secteur d’activité, majoritairement déployé à Pointe-au-Pic. Le commerce au détail et les établissements de services représentent l’autre volet tout aussi important de notre vitalité économique et sont fortement présents au Centre-ville. Le fort potentiel économique de ces deux pôles justifie les efforts que nous comptons y consacrer.

Ajoutons que, investir dans l’un et laisser l’autre se dévitaliser entrainerait à coup sûr la perte de l’un avec les conséquences désastreuses qu’on peut imaginer pour le second. 

Secteur Pointe-au-Pic, la Ville investira, avec des partenaires, dans l’aménagement de l’espace voisin du Musée de Charlevoix afin de se doter d’un lieu public approprié pour l’organisation d’évènements, de spectacle et d’activités diverses réunissant citoyens et touristes dans un même lieu convivial. Le quai et ses environs tiennent une place stratégique au plan touristique et comme vous, j’ai extrêmement hâte d’avoir de nouveau accès à ce lieu qui a joué un rôle si important dans notre histoire.

Au Centre-ville, beaucoup de choses sont aussi en marche. L’annonce de l’agrandissement de l’Hôpital St-Joseph est imminente. Il s’agira d’un investissement majeur qui modifiera l’aspect du centre-ville de façon importante et aura de grands impacts sur son développement. Votre conseil consulte présentement la population pour connaître votre vision afin de bâtir un plan de réaménagement qui, s’échelonnant sur quelques années, permettra la renaissance du Centre-ville de la belle époque.
Traverses sécuritaires, terrasses, stationnement mixte commercial et autres avenues sont envisagés pour atteindre nos objectifs. À court terme, vous verrez des changements significatifs dès l’été 2016 (voir texte de M. Jacques Tremblay).

Il n’est donc pas question d’investir dans un secteur au détriment de l’autre, mais bien d’agir en parallèle afin de maximiser leurs potentiels, en synergie. Il nous semble important aussi de réunir physiquement les deux secteurs. Comment ? Le boulevard de Comporté et sa bande cyclable représentent un véritable trait d’union. En ce moment, nous travaillons avec le Ministère des Transports à l’aménagement d’une traverse piétonnière entre l’Hôtel de ville et le quai Casgrain. D’abord afin
d’améliorer la sécurité, mais aussi pour encourager les gens à circuler dans les rues du Centre-ville et faciliter la circulation à vélo. Ceux-ci pourront ainsi découvrir la rue St-Étienne, le Chemin du golf et la rue Richelieu. Cela représente une boucle d’une dizaine de kilomètres où les gens pourront découvrir beaucoup d’endroits intéressants, tant au plan commercial que culturel. 

De plus, une demande a été adressée au Ministère des Transports afin que ce tronçon soit identifié comme «traversée d’agglomération» devenant ainsi une voie de circulation sécuritaire et attrayante donnant envie aux gens de passage de découvrir notre belle ville plutôt que de nous croiser, à vive allure, pour se rendre ailleurs. Évidemment, tout cela ne pourra se faire en un claquement de doigts ni au détriment de nos autres responsabilités, mais nous croyons fermement que grâce à une planification appropriée, nous atteindrons notre but et transformerons les contraintes de ce grand territoire en opportunités de développement.

 

Michel Couturier

Maire de La Malbaie